27.01.2023

Laver son oreiller : quand, comment, pourquoi ?

Votre oreiller est le pilier de votre sommeil. Il vous accueille après une longue journée, vous soutient pendant les nuits agitées et se fait témoin de vos rêves les plus alambiqués. Avec un quotidien aussi chargé, il mérite lui aussi un peu d’attention !

Mais savez-vous à quand remonte la dernière fois que vous avez lavé votre oreiller ? Et oui, laver son oreiller est essentiel pour le garder en bon état, mais aussi pour préserver votre santé. Seulement, pour ne pas l’abîmer en le nettoyant, quelques précautions s’imposent.

Dans cet article, nous vous expliquons comment bien laver votre oreiller selon son garnissage pour retrouver un sommeil paisible et sain !

Pourquoi est-il important de laver son oreiller ?

Si tout le monde sait qu’il est important de laver ses taies d’oreiller fréquemment, nombreux sont ceux qui négligent les oreillers qu’elles protègent. Pourtant, nous perdons entre 0,5 et 1,5 litres d’eau par nuit, et notre oreiller en fait les frais. Transpiration et salive (oui, même pour vous !) s’infiltrent dans le garnissage créant un milieu humide que la chaleur de notre corps transforme en véritable nid à bactéries. Au fil du temps, les mauvaises odeurs s’installent et les acariens prolifèrent, ce qui peut nuire fortement à la qualité du sommeil, en particulier chez les personnes allergiques ou asthmatiques.

Laver son oreiller permet donc d’éliminer ces bactéries et ces acariens pour lui redonner la fraîcheur et l’éclat des premiers jours. En règle générale, on recommande de laver son oreiller tous les 10 mois. Les taies et le linge de lit doivent pour leur part être lavés tous les 15 jours au minimum.

Pour préserver votre oreiller, à chaque garnissage son nettoyage !

La croyance selon laquelle il est impossible de laver un coussin en machine est solidement ancrée dans l’inconscient collectif. Pourtant, elle est fausse ! Si certains garnissages supportent mal ce traitement, c’est loin d’être le cas de la plupart des oreillers. Si l’on peut résumer les grandes règles du lavage d’oreiller en quelques paragraphes, comme vous le verrez ci-dessous, veillez à respecter les instructions inscrites sur son étiquette pour éviter les mauvaises surprises. 

Laver un oreiller synthétique

Si vous êtes le propriétaire d’un oreiller à garnissage synthétique, bonne nouvelle : ces oreillers se prêtent parfaitement au lavage en machine ! Attention toutefois à ne pas dépasser 40°C, à paramétrer un essorage lent et à ne pas mettre l’oreiller seul dans le tambour, au risque que le garnissage ne forme des petites boules. Pour que votre oreiller conserve sa forme normale et retrouve son gonflant des premiers jours, vous pouvez par exemple le laver avec un autre oreiller ou avec des vêtements, ou bien utiliser cette astuce aussi insolite qu’efficace : placer une balle de tennis dans le tambour !

Côté séchage, le sèche-linge est de mise pour un résultat optimal. Prévoyez de le faire tourner plusieurs heures pour que l’oreiller sèche intégralement et de façon homogène. Si vous optez pour le séchage à l’air libre, posez votre coussin à plat près d’une source de chaleur et laissez-le sécher pendant plusieurs jours en le retournant régulièrement. 

Laver un oreiller en plumes ou en duvet

En dépit de leur supposée fragilité, les oreillers garnis de plumes et de duvet peuvent être nettoyés en machine, à moins que le contraire ne soit explicitement spécifié. Les recommandations de lavage sont les mêmes que pour les oreillers synthétiques : pas plus de 40°C, essorage lent, tambour bien rempli et séchage longue-durée.

Au cas où votre oreiller en plume ne pourrait pas être lavé en machine, vous aurez le choix entre le laver à la maison, à la main dans l’eau tiède savonneuse en rinçant soigneusement, ou le confier aux mains expertes du pressing qui procédera à un nettoyage à sec.

Laver un oreiller à mémoire de forme

Ne tournons pas autour du pot : les oreillers à mémoire de forme ne peuvent pas être lavés, ni en machine à la main. Leur mousse est vulnérable à l’eau et le moindre lavage aurait raison de votre oreiller.

En revanche, les oreillers à mémoire de forme sont protégés par une housse qui, elle, peut être lavée en machine. Ces housses sont généralement assez épaisses et assurent à l’oreiller une bonne longévité malgré l’absence de nettoyage. Il est toutefois conseillé d'aérer quotidiennement les oreillers pour éviter le développement des bactéries.

Laver un oreiller en latex

Pour l’oreiller en latex, le même problème se pose. D’une part, ce type de garnissage supporte très mal le lavage, et d’autre part, les coussins en latex sont extrêmement longs à sécher. Les recommandations d’entretien sont les mêmes que celles de l’oreiller à mémoire de forme. En somme, frottez-le avec une éponge à peine humide si vous remarquez une tâche, et lavez régulièrement la taie et la housse, s’il en a une.

Redonner vie à un oreiller jauni

S’il n’a pas été lavé depuis longtemps, il se peut que votre oreiller ait pris une teinte jaunâtre qui ne disparaît malheureusement pas avec un seul cycle de lavage. Pour laver un oreiller jauni, ajoutez quelques cuillères à soupe de cristaux de soude à votre lessive et lancez un cycle classique.

Si cela n’a pas suffit, remplissez une bassine avec un grand volume d’eau chaude, puis ajoutez une tasse de vinaigre blanc, une tasse de cristaux de soude et une tasse de lessive. Laissez votre oreiller tremper dans ce mélange pendant la nuit, et lavez-le en machine le lendemain.

fiers de nos engagements

  • 100 % made in France
  • 100 % éco-responsable
  • livraison offerte dès 2 articles